Ban San, le paradis du sticky rice

Au fur et à mesure des semaines, nous essayons d’innover pour trouver de nouvelles activités sportives pour les enfants : ce sont maintenant des pros de l’épervier (1 2 3 The birds come out !) et de l’ultimate (freesbe). Nous faisons aussi face à un engouement féroce pour le badminton et la corde à sauter.

Quant aux activités de l’après-midi, nous alternons un jour sur deux : l’un préparation du spectacle Ban San’s got talent avec gymnastique, acrosport et danse, et l’autre activité manuelle. Ils découvrent avec joie les perles, les scoubidous et même les bracelets brésiliens.

L’après-midi peinture de masques dégénère rapidement en bataille de peinture généralisée et chacun se retrouve avec des peintures de guerres multicolores à la gouache.

Après les entrainements de gym où les plus hardis se lancent dans des roues, des ponts et des poiriers, nous allons nous baigner à deux reprises à la rivière. Cette semaine, les filles nous apprennent aussi une danse laotienne typique.

Mercredi 18 juin, Fanny a quitté l’équipe pour rentrer à Grenoble. A l’occasion de son départ, le chef du village nous invite à célébrer une cérémonie d’adieu : une cérémonie du Bassi, où nous mangeons des galettes de riz et lui souhaitons un bon retour. En tant que , elle a l’honneur de déguster des poumons de poulet.

De nouveaux élèves arrivent au compte-goutte en cours d’anglais, se rajoutent à un groupe alors que d’autres ne viennent pas pendant plusieurs jours. Nous essayons de motiver les plus grands par des petits tests.

La kermesse du dimanche vient couronner cette fin de semaine. Les enfants s’éclatent au chamboule tout, à la pêche à la ligne avec une canne à pêche improvisée avec un bout de bâton et du fil à coudre, au stand de photo déguisé, à la course pieds liés.

Publicités

Un commentaire

  1. Merci Chère  » Lauradeguil » pour ce message de Ban San, c’est sans doute le dernier nous concernant, Lauriane vient de nous informer de la fin de « SA » Mission, et notre Petite-Fille semble enchantée et a de gros regrès d’avoir à quiter « ses » enfants du Laos ;
    à peut-être d’autres avantures, avec Lauriane, son Frère, sa Cousine, et ses 6 Cousins, Nous avons beaucoup de chance avec notre déscendence .
    Mamie Lucette va clore l’Album – Lauriane au Laos avec vos textes vos photos et les courriels de Lauriane, un bien bel album à classer ;Merci
    Mamie et Papy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s