L’aventure continue !

Jeudi 4 Juin 2015, Oudomxay, jour 17

Nouveau rebondissement ce matin, nous n’allons finalement pas à Ban Houey Oun mais à Ban Nasaenkham. C’est là que se trouve la première école financée par DG Laos dont la construction est totalement terminée. Notre travail consiste en la rénovation de deux bâtiments, l’un ayant besoin de nouvelles peintures, l’autre la mise en place d’une rigole que nous allons recouvrir d’une dalle de béton afin d’éviter les inondations en cas de forte pluie.

Peinture des claustras

Peinture des claustras

Mise en place de la rigole

Mise en place de la rigole

Bonne nouvelle : nous pourrons désormais donner des cours d’anglais aux enfants du village tous les après-midis entre 15h et 17h. Comme nous sommes nombreux sur le chantier, une partie de notre équipe commence déjà à donner des cours, tandis que d’autres entament les travaux.

Les enfants sont venus en masse ; ils sont plus de quatre-vingts à nous avoir accueillis et les occuper n’est pas de tout repos. Nous organisons des activités manuelles, des cours d’anglais et des jeux. Les enfants sont ravis, nous le sommes aussi !

Notre présence attire beaucoup d'enfants

Notre présence attire beaucoup d’enfants

Les enfants se révèlent très doués en sculpture

Les enfants se révèlent très doués en sculpture

Les enfants sont concentrés sur leurs œuvres de pâte à sel

Les enfants sont concentrés sur leurs œuvres de pâte à sel

Du côté des travaux, la forte présence des villageois accélère considérablement la pose de la rigole et de la dalle ; ça ne rigole pas ! A la fin de la matinée, cette phase est terminée, il ne restera plus qu’à finir les peintures.

Si le programme ne change pas (chose incertaine au Laos), nous reviendrons ici demain.

Vendredi 5 juin 2015, Oudomxay, jour 18

Surprise : pas de changement de programme aujourd’hui ! Nous retournons donc à Ban Nasaenkham, mais cette fois-ci les villageois ne sont pas là pour nous accueillir et les enfants sont bien moins nombreux que la veille. Malgré cette petite déception, nous continuons la peinture et les cours. D’ailleurs le nombre restreint d’enfants nous permet de travailler plus efficacement en formant de petits groupes. La rénovation des peintures est plus importante que prévue, nous manquons rapidement de matières premières, il faudra en racheter la semaine prochaine.

Surprise ! Le programme ne pouvait être maintenu toute la journée : le match de volley prévu face à la DPE est reporté à la semaine prochaine.

Des petits groupes sont formés pour les cours d'anglais

Des petits groupes sont formés pour les cours d’anglais

Lundi 8 juin 2015, Oudomxay, jour 21

Retour à Ban Nasaenkham. Coup de malchance : nous devions poser les faux-plafonds mais ils ne sont pas à l’école. Nous profitons de la matinée pour finir la peinture et continuer les cours d’anglais.

L’après-midi, un groupe retourne à l’école pour continuer le travail avec les enfants. Pendant ce temps, les autres se reposent chez Duangta. Repos contrarié par une réparation nécessaire du toit. En effet, la saison des pluies a commencé et nous nous sommes rendu compte qu’il y avait une fuite au-dessus du dortoir des garçons.

Mardi 9 juin 2015, Oudomxay, jour 22

Malgré une pluie persistante, nous décidons d’aller à Ban Houey Oun pour finir le trottoir entamé la semaine dernière. Le travail n’est pas des plus faciles : les sacs de ciment dont nous avons besoin pour faire le béton ont pris l’humidité après avoir été stockés longtemps dans des paillotes de bambou. Nous réussissons cependant à en sauver certains, et même si nous n’arrivons pas jusqu’au bout du trottoir, le travail est quasiment terminé à la fin de la matinée.

Le travail se poursuit sous la pluie

Le travail se poursuit sous la pluie

Comme prévu, une équipe repart l’après-midi à Ban Nasaenkham pour les cours. Cette fois-ci, les enfants apprennent l’alphabet anglais. L’autre partie de notre groupe s’occupe des courses de la semaine.

Mercredi 10 juin 2015, Oudomxay, jour 23

Lors de notre passage à la briqueterie pour récupérer les briques destinées à la construction de l’école de Ban Houey Oun, nous apprenons que celles-ci ne nous serons finalement pas livrées.

Il est trop tard pour en commander de nouvelles. Nous essayons d’autres briqueteries, mais aucune n’a le nombre de briques dont nous avons besoin. Les chefs de projets, accompagnés de la trésorière et de notre responsable BTP (alias Tintin, également co-respo blog) se rendent à la DPE pour trouver une solution avec M. Lexay. Il est finalement décidé que nous achèterons des parpaings à la place des briques. La commande est effectuée directement après cette réunion. Nous pourrons démarrer demain.

Pendant ce temps, l’autre partie du groupe se rend à Ban Houey Oun pour finir le trottoir. Malgré la pluie, nous parvenons enfin à couler le reste du béton.

Le trottoir fini de Ban Nasaenkham

Le trottoir fini de Ban Nasaenkham

Pour cette nouvelle après-midi à Ban Nasaenkham, les enfants apprennent à reconnaître les couleurs en anglais à l’aide de coloriages.

Coloriages avec les enfants

Coloriages avec les enfants

Jeudi 11 juin 2015, Oudomxay, jour 24

Aujourd’hui, retour à Ban Houey Oun. Mauvaise surprise : pas de parpaings. Pas de parpaings, pas de murs. Pas de murs, pas d’école. Pas d’école… pas d’école. Cependant, nous arrivons à joindre le fournisseur, qui nous livre 250 des 1600 parpaings que nous avons commandés. Après l’arrivée du chef de village qui nous montre comment les poser, nous commençons les murs. La matinée étant déjà bien avancée, nous n’avons le temps de poser que la première rangée de parpaings. Si le temps nous le permet, nous reviendrons demain.

Pose des premiers parpaings de l'école de Ban Nasaenkham

Pose des premiers parpaings de l’école de Ban Nasaenkham

Comme à l’accoutumée, une partie du groupe se rend à Ban Nasaenkham dans l’après-midi pour un peu d’enseignement. Ce ne sont pas tout à fait les mêmes enfants que la veille. Les couleurs n’étant toujours pas acquises, on reprend avec eux les coloriages.

Atelier d'écriture en petits groupes

Atelier d’écriture en petits groupes

PS : Pour les plus attentifs, vous aurez remarqué que dans une photo du précédent article, le villageois Hmong qui posait en tenue traditionnelle avec Jeanne n’est autre que notre deuxième chef de projet, Jean-Philippe. Bravo à ceux qui ont décelé cette « erreur » !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s